août 3, 2012

Posted by in A la une, Bkr | 0 Comments

Le sport électronique, un sport à part entière ? 2/4

Le sport électronique, un sport à part entière ? 2/4

II.  Les points communs et les différences entre le sport électronique et le sport.

         a) Les ressemblances entre l’esport et le sport.

 

Le sport électronique s’est modernisé depuis sa création. Plusieurs associations sont nées pour faire évoluer le sport électronique comme l’association Cyber Azerty Club, cette association organise des LANS dans les Pyrénées-Atlantiques avec, notamment « l’AZERTY PARTY » , sa plus grosse LAN qui réunit chaque année environ 500 personnes au Parc des Exposition de Pau. L’association APSEB organise, elle, des LANS en Bretagne, plus particulièrement à Brest où son tournoi majeur est la « Silver Arena », cette LAN regroupe plus de 600 personnes. L’association LanaFrance organise dans les vosges une LAN réunissant près de 400 personnes qui se nomme la « MaxLan », elle se déroule dans la salle du Centre des Congrès d’Épinal. L’association « PxLLan » organise, elle aussi une LAN, qui a le même nom que son association elle accueille 400 personnes à Arles , dans les Bouches-du-Rhône dans le Palais des Congrès d’Arles.  L’association Spirit-Lan gère une LAN au Parc des Expositions de Segré pour environ 500 personnes. A Mont-de-Marsan c’est l’association RESO qui organise « L’Atomic Reso » pour une çapacité de 500 personnes. La plus grosse LAN de France est , elle , organisée par l’association Futorolan, chaque année le premier week end d’avril les joueurs de toute la France se réunissent pour participer à l’évènement français de l’année la « Gamers-Assembly » sur trois jours , au futuroscope de Poitier. Dans le nord de la France nous avons nous aussi notre LAN, crée par l’association NEXEN, l’une des plus grosses LAN de France qui réunit les français mais aussi les belges et les hollandais qui font le déplacement spécialement pour affronter les français durant tout un week end. Toutes ses associations citées précédemment, sont les associations majeures du sport électronique en France, il y en a des dizaines voire des centaines qui existent et qui organisent leur propre LAN chaque week end , il faut compter en moyenne 2 LANS en France chaque week end , sauf pendant les vaçances d’été. Pour avoir une meilleure organisation, un planning précis pour que deux tournois ne se déroulent pas le même jour, toutes ces associations se sont réunies dans l’association « Lan Alliance ». Créée en 2009, cette association a pour but de structurer et dynamiser le sport électronique en France.

Il faut savoir qu’une LAN est un rassemblement de joueurs , le nombre de joueurs peut varier allant d’une petite centaine à dix milles personnes rassemblées dans une salle pour trois jours  de compétitions acharnées. On y retrouve des personnes de diverses classes sociales , de tout age et de tout horizon , les femmes se montrent de plus en plus en compétition en LAN, ce qui permet a l’esport d’avancer encore un peu plus dans son évolution. Par exemple la LAN la plus prestigieuse  est , bien sur, la coupe du monde, appelée « Electronic Sports World Cup » (ESWC). Elle est organisée chaque année, depuis 2003, au début du mois de juillet sur une semaine, jusqu’à l’heure actuelle, en France exclusivement, excepté en 2008 où les organisateurs ont tenté l’aventure aux États-Unis, ça restera un échec et dès 2010 ils sont de retour en France. En 2003 pour la première édition l’ESWC a accueilli environ 450 joueurs au futuroscope de Poitiers avec une dotation totale de 130 000 euros, l’année suivante au même endroit , avec 650 joueurs et plus de 175 000 euros de gain, l’ESWC est lancée, chaque année aura le droit à sa coupe du monde des jeux-vidéo. 2005, au çarrousel du Louvres 650 joueurs se sont donnés rendez-vous pour se partager la somme de 220 000 euros. En 2006, pendant que tous les français pleuraient la défaite de l’équipe de France de football en finale de la coupe du monde et ce fameux coup de boule de Zinedine Zidane, nous, les passionnés de jeux-vidéo, on avait la banane çar, dans une ambiance de folie dans le Palais Omnisports de Paris Bercy, des françaises venaient de décrocher le titre de championne du monde féminine de counter-strike, le jeu le plus joué au monde. A l’époque elles ont remporté un peu plus de 10 000€, à se partager en cinq. La dotation totale de cette coupe du monde était de 330 000€, pour celle qui restera comme la plus belle coupe du monde des jeux-vidéo jusqu’à aujourd’hui avec 750 joueurs et un public très présent, les 15 000 places du Palais étaient pratiquement toutes occupées. Malheureusement en 2007, elle n’est plus sur la même dynamique, aucune expliçation, certains sponsor lâchent l’évènement et la dotation est divisée par deux pour un gain de 150 000€. L’épreuve, de l’intérieur est toujours aussi belle, les matchs tous aussi beaux les uns que les autres. Il faut savoir que les deux ou trois meilleurs joueurs de leur pays sur une dizaine de jeu sont qualifiés pour la coupe du monde, ça ne peut être qu’un énorme spectacle. Malheureusement cette édition qui a été organisée dans le Hall 5 de la porte de Versailles annonce la descente aux enfers de la société organisatrice de l’ESWC, Games Service. En 2008 la crise économique a touché aussi le sport électronique, elle lui a même fait très mal et a ralenti son développement. Les organisateurs décident de partir aux États-Unis pour tenter de relancer la machine malheureusement, ça restera la plus mauvaise coupe du monde des jeux-vidéo. Malgré les 650 joueurs et les 170 000€ de lots. En 2009 aucune coupe du monde aura lieu, en effet Games Services met la clé sous la porte, la crise aura eu raison de la société. Elle dépose le bilan et sera revendue pour 50 000€ à une société du nom de Games Solution. En 2010 on attend énormément de cette coupe du monde. En France, la coupe de France 2010 aura été un semi échec avec une organisation loin du niveau des années précédentes, elle à été organisé dans un magasin, un Planet Saturn sur Paris, le public n’ayant pas trop accès à cette Coupe de France elle sera vite à oublier. Mais cette année l’ESWC est de retour sur sa terre natale, la France, et plus précisément à Paris au parc d’attraction Disneyland Paris, quoi de mieux après une année 2009 très chamboulée. On ne sait pas encore combien de joueurs arriveront à se qualifier pour cette coupe du monde mais comme nous le dit si bien Julien Bari (cf : annexe) elle sera cette année dotée de 210 000€ de lots.

Cette coupe du monde des jeux-vidéo est organisée chaque année, contrairement aux sports collectifs qui eux organisent leur coupe du monde tous les quatre ans. Il n’y a pas que l’ESWC comme compétition majeure, mais aussi les World Cyber Games , qui eux existent depuis 2001 et qui est l’équivalent des Jeux-olympiques des jeux-vidéo. Basé sur le même concept que la coupe du monde pour son système de qualification, ils sont organisés dans un nouveau pays chaque année. Par exemple la Corée du Sud , la Chine, l’Allemagne, l’Italie, États-Unis, Singapour ont accueilli les WCG. Les WCG sont composés d’une cinquantaine de jeux-vidéo et accueillent environ 700 personnes chaque fin année.

Pour préparer une coupe du monde de sport électronique on se base sur une période d’une année pour trouver le lieu, organiser les qualifications dans les différents pays ou encore démarcher les sponsors. Pour le football une coupe du monde s’étend sur sept années. De l’annonce du pays hôte au soulèvement de la coupe par le vainqueur sept années sont passées car les moyens sont beaucoup plus importants et le sport beaucoup plus structuré.

On pourrait comparé le sport électronique au tennis. Chaque année les mêmes tournois reviennent, des tournois gagnés permettent aux équipes ou aux joueurs d’engranger des points. Ces points leur permettent de participer à de plus gros événements. Au tennis on appelle ça les Masters ou grand chelem, dans l’esport ce sont la coupe du monde ou les jeux olympiques. Les meilleurs joueurs nationaux se rassemblent pour défendre les couleurs de leur pays, au tennis c’est pour la coupe Davis, dans le sport électronique c’est pour « l’European Nations Cup ». Le format est identique entre le tennis et les jeux individuels, une partie que se joue en deux contre deux en deux manches gagnantes et quatre solos en deux manches gagnantes, au tennis on est sur le même format mais en trois manches gagnantes.

En Corée du sud les compétitions sont très nombreuses, car la-bas l’esport est considéré comme un sport national. Les joueurs sont payés, l’un des meilleurs joueurs du monde de Warcraft 3 Jang « Moon » Jea Ho, est dans l’un des plus grande équipe du monde, l’équipe We Made Fox. Cette équipe coréenne est très professionnelle, ses joueurs sont rémunérés, on parle de 12 000$ par mois pour « Moon », sans compter ses gains qu’il remporte en compétition, il est à beaucoup plus de 100 000$ de gain. Elle paye tous les frais quand leurs joueurs voyagent pour participer à des tournois, elle a un immeuble où ses joueurs s’entrainent durement, on parle de 12h d’entrainement par jour avant les grandes compétitions. Les grands joueurs coréens sont des stars dans leur pays, on peut les comparer aux Zidane, Ribery ou autre star du ballon rond pour nous les français. Quand la Corée organise des compétitions de jeux-vidéo, elles sont retransmises en direct à la télévision, des chaines sont entièrement consacrées aux jeux-vidéo. Les plus grands joueurs signent des contrats  pour diverses sociétés. Par exemple, en Europe on voit nos footballeurs dans des publicités, que ce soit sur une affiche ou à la télévision, alors qu’en Corée ce sont les joueurs qui jouent dans les publicités , qui signent des autographes dans la rue ou qui sont invités dans les émissions de télévisions.

En Europe les joueurs vivant de leur passion sont rares. En France nous avons que deux joueurs qui vivent totalement des jeux-vidéo. Le tout premier est Bertrand « Elky » Grospellier qui était, à l’époque, l’un des meilleurs joueurs au monde à Starcraft (jeux de stratégies), l’un des rares joueurs non coréen à faire tomber les coréens. Il a signé un contrat pour une équipe professionnelle coréenne en 2000 et part vivre en Corée du sud pour se consacrer pleinement à sa passion. Il terminera deuxième des jeux-olympiques en 2001 dans un stade où 20 000 personnes étaient dans les tribunes pour suivre le grand show de cette olympiade. Aujourd’hui reconverti en tant que joueur professionnel de poker, Elky est le meilleur joueur français de poker, mais il est surtout considéré comme l’un des meilleurs joueurs au monde. Il a très bien réussi sa reconversion aujourd’hui il a gagné en tout six millions de dollars grâce au poker. Après qu’Elky ait fini sa çarrière de joueur, un autre français a éclos, il s’agit de Yoan « ToD » Merlo, ce joueur de Warcraft 3 (jeu de stratégies) a été pendant très longtemps l’un des meilleurs joueurs du monde. Il part vivre en Corée du sud pour pouvoir être reconnu comme professionnel, il restera trois ans en Asie pour jouer régulièrement des tournois télévisés ou alors pour s’entrainer à plein temps pour toujours avoir un meilleur niveau. Il a gagné dans sa carrière environ 100 000€, hors contrats publicitaires. Aujourd’hui âgé de 25 ans, il est devenu commentateur de jeux-vidéo pour la télévision coréenne, il commente en anglais pour le public non coréen.

Le sport électronique a aussi ses magazines spécialisés, ou ses sites internet spécialisés comme pour les sports à part entière. Quand on consulte le site d’eurosport ou de l’équipe pour connaître les derniers résultats de football, les derniers résultats de Roland Garros ou pour savoir qui de Los Angeles ou Boston va remporter la saison NBA, il existe la même chose pour les jeux-vidéo, des sites spécialisés qui donnent les derniers résultats, annoncent les prochains tournois et nous font connaître toutes les rumeurs ou transferts comme www.team-aaa.com et www.esportfrance.com pour les sites français ou www.mymym.com et www.sk-gaming.com pour les sites internationaux. Ils se déplacent sur chaque évènement pour le retransmettre en direct sur une webtv (télévision sur internet) ou alors pour le commenter sur une webradio (radio sur internet) comme nous le dit Adrien Frappaz dans son interview (annexe) « Le but de NetG (webradio et webtv) était de commenter des matchs de tournois sur internet ou en LAN. NetG est devenue une webtv avec plusieurs partenaires pour la soutenir. Lors de notre dernier événement au Futuroscope (la Gamers Assembly), notre partenaire Dailymotion (hébergeur de vidéo sur internet) a mis notre webtv en première page de son site pour permettre au public de suivre l’événement. ».

L’esport grandit petit à petit grâce aux joueurs, commentateurs, organisateurs et toutes les autres personnes qui jouent un rôle de près ou de loin dans l’esport celui ci commence à se professionnaliser. Mais quelques barrières reste encore à franchir c’est ce que nous allons voir dans la suite.

Comments are closed.